• Neuf fois neuf choses que l'on dit de Mogador
Neuf fois neuf choses que l'on dit de Mogador

Neuf fois neuf choses que l'on dit de Mogador

L’auteur est un explorateur du désir, ce mouvement qui tend vers l’inconnu, retombe, se renouvelle. La plupart de ses te xtes sont situés à Essaouira, ou plus exactement dans une Mogador largement réinventée qui figure dans le dictionnaire des lieux imaginaires d’Alberto Manguel (versions anglaise et espagnole). Sa première héroïne, Fatma, est une jeune fille à la fenêtre, prise aux rets du désir qui la porte vers elle ne sait quoi ; le texte est fait de notes très sensuelles sur ses vêtements, les peaux (la sienne, celle de ceux qui l’entourent), la ville entière est sexualisée. Dans 9x9, de brefs fragments évoquent plus précisément les histoires de Mogador (parfois issues de celles que racontent les conteurs publics sur les places), liées, bien entendu, à la sensualité particulière de la ville ou plus exactement à sa sensualisation (y compris celle de la bibliothèque). Attaché à la tradition arabo-andalouse, ses filigranes, ses calligraphies, sa magie des nombres, Alberto Ruy-Sánchez ne pouvait échapper à la fascination immémoriale qu’exerce le chiffre neuf, chiffre de la complétude parfaite, de la fin et du recommencement, dont tous les multiples ramènent à l’unité, ni à la tentation de lier le mystère de ce chiffre à celui du désir, lui aussi sans cesse recommencé. Voir la suite

  • 2922868400

  • Allusifs Eds Les