• Rêves de droite
Rêves de droite

Rêves de droite

« J'ai fait un rêve », slogan repris à Martin Luther King, fut l'un des moteurs de la campagne présidentielle de Nicolas Sarkozy. Tout a été dit sur cette victoire, sauf peut-être l'essentiel : et si elle correspondait au triomphe d'une nouvelle forme d'imaginaire politique ? Dans le sillage de l'analyse par Christian Salmon du storytelling comme nouvel art de gouverner, Mona Chollet décortique les éléments de la success story sarkozyste, déconstruisant patiemment ses mythes fondateurs, qu'elle fait apparaitre comme autant de « machines de guerre fictionnelle » - au nombre desquelles le mythe du self-made man, l'identification aux riches et aux puissants, l'individualisme forcené, la réduction de la vie politique à un vaudeville people. Aux antipodes de la fascination béate et complaisante d'une Yasmina Reza dans son récent L'aube le soir ou la nuit (Flammarion), Mona Chollet signe ici un essai engagé et polémique, un démontage sans concession de l'imaginaire politique de la droite « bling bling », dans un style incisif, souvent drôle, toujours fin, qui mêle l'enquête journalistique, l'écriture littéraire et la critique sociale. Un travail salutaire de démystification, une enquête qui démonte les impostures idéologiques du nouveau pouvoir - avec au passage quelques révélations embarrassantes pour certaines étoiles montantes du sarkozysme entrées au gouvernement. Lucide, Mona Chollet dénonce également sans détour la faiblesse alarmante de l'imaginaire de gauche, radicalement incapable de relever le défi. Entre le cynisme et les renoncements de la gauche libérale, le sectarisme et l'archaïsme d'une certaine gauche radicale, il est urgent de réinventer un nouvel imaginaire émancipateur. Et, pour ce faire, se ré-emparer radicalement, avant toute chose, de l'aspiration légitime à l'épanouissement personnel, aujourd'hui perdu dans les mirages de la « société-casino ». Voir la suite

  • 2355220115

  • Zones