• Le degré suprême de la tendresse
Le degré suprême de la tendresse

Le degré suprême de la tendresse

Des indomptables. Virginie, échappée des banlieues, rencontre Jésus en se livrant au stupre, aux drogues et à la spécula tion immobilière ; une diablotine à figure d'ange, la marquise Héloïse, séduit un roi, mais lui préfère un capitaine de galère plus velu ; Flora improvise près de la P. J. une bacchanale inspirée par un caïd amoureux. Elles ne manquent ni d'imagination ni d'appétit. Toutes sont libres. Libres et libertines. Empruntant son titre à la définition du cannibalisme par Dalí, Héléna Marienské donne le ton : l'abus de pouvoir sera réprimandé avec insolence. Impeccable styliste, elle croque avec gourmandise La Fontaine, Céline et, plus près de nous, Perec, Angot ou Houellebecq. Sensuels et malicieux, ses huit pastiches mêlent plaisir du texte et du sexe. Un menu érotico-littéraire à déguster sans modération. Voir la suite

  • 2253126039

  • Lgf

  • Ldp